Saint-René-Goupil

Le Canton de Marston ouvre en 1792. Il ne se constitue que le 1er janvier 1874. Dans les années 1890, des colons écossais, plusieurs provenant des Hébrides et parlant à peine l'anglais, arrivent dans le canton. Ils ouvrent une paroisse presbytérienne. Une deuxième église presbytérienne se construit en 1908. Les catholiques achètent cette dernière en 1947. Ils en font une église catholique.

 

En 1946 et 1947, jusqu'à l'arrivée du premier curé résidant, l'abbé Eustache Brault, curé de Sainte-Agnès de Lac-Mégantic, dessert la mission.

 

Mgr Philippe Desranleau érige la paroisse canoniquement sous le vocable de Sain-René-Goupil le 26 septembre 1947. Il nomme l'abbé Lorenzo Quirion comme premier curé. À cette époque, la population totalise 29 familles. Six famille originent de l'Écosse. Le tiers de cette population ne fréquente pas l'église.

 

Le curé Quirion célèbre la première messe dans l'église Saint-René-Goupil le 12 octobre 1947. L'église, dénudée, exige plusieurs réparations. La restauration se fait en 1948. Durant l'été, le magasin général est acheté. On le transforme en presbytère. le 26 septembre 1948, Mgr Philippe Desranleau bénit la nouvelle église.

L'électricité arrive dans le village, via Lac-Mégantic, le 22 décembre 1948. L'église et la croix du clocher sont illuminées pour la messe de minuit. 

 

Le samedi 3 septembre 1949, vers 18 heures, la grande du voisin brûle. Le feu se communique à l'église. Elle brûle de fond en comble. Lors de cet incendie, la croix qui orne le choeur, la statue de Saint-René, les vases sacrés et les meubles situés dans la sacristie sont sauvés des flammes.

l'abbé Lorenzo Quirion

Mgré Philippe Desranleau autorise l'érection d'une nouvelle église le 15 avril 1950. Les travaux débutent le 16 mai. Le bénédiction de la pierre angulaire se fait le 9 juillet. Mgr Desranleau revient bénir la nouvelle église le 24 septembre.

 

Le presbytère se vent en octobre 1969. À partir de ce moment, la paroisse perd son curé résidant. Elle est desservie par le curé de Sainte-Agnès de Lac-Mégantic ou de Sainte-Cécile-de-Whitton.

Le 31 décembre 2006, la paroisse Saint-René-Goupil se dissout. Son territoire est intégré dans celui de la paroisse Sainte-Agnès de Lac-Mégantic.

 

L'église se vend en 2007. On la transforme en une coopérative de théâtre.

 

Gilles Baril, prêtre.

Livre : Une Église Entre Lacs et Montagnes.