Historique de la paroisse Sainte-Agnès

L'histoire de Lac-Mégantic est très ancienne puisque le Père Druillettes y passe en 1646. Il se rend chez les Abénaquis. Les troupes de Benedict Arnold y défilent en 1775, en route vers Québec. Les premiers colons défrichent la terre vers 1850, venus de la Beauce ou de Lingwick selon qu'il s'agissent de Canadiens-français ou d'Écossais. La Quebec and Megantic Land Company déploie de grands efforts pour assurer la colonisation de ce territoire. Elle obtient peu de succès avec les Britaniques. Ce sont surtout des Canadiens-français qui prennent les devants. 

La ville se développe d'abord en deux noyaux, séparés par la rivière Chaudière. Les municipalités des villages de Mégantic et d'Agnès, respectivement érigées en 1885 et 1895, se fusionnent en 1907. Ils forment la ville de Mégantic donc l'appellation se modifie, en 1958, en Lac-Mégantic.

Dès 1879, une mission s'établie. Le curé de la paroisse Saint-Zénon de Piopolis, l'abbé Jean-Baptiste-Adrien Cousineau, la dessert. En 1833, une première église se construit. Dès le 1er janvier 1884, les premiers registres paroissiaux s'ouvrent.

La venue du chemin de fer favorise le développement des deux villages, au détriment de Piopolis. C'est pourquoi, le 23 août 1886, le curé Cousineau est nommé curé de la mission d'Agnès. Il quitte Piopolis. Le curé Cousineau reste en poste jusqu'en 1896. L'abbé Eugène-Édouard Choquette le remplace et demeure en poste 22 ans.

L'abbé Jean-Baptiste-Adrien Cousineau
La mission d'Agnès
Le Père Druillettes et les Abénaquis. Source : Journal l'Éclaireur Progrès : 

l'Abbé Gabriel Druillettes sur Wikipédia

Mgr Paul LaRocque bénit le couvent des Soeurs de la Congrégation Notre-Dame le 13 novembre 1895.

 

Le curé Choquette entreprend, en 1900, la construction du soubassement de l'église actuelle et du presbytère, selon les plans et les devis de l'architecte Jean-Baptiste Verret de Sherbrooke. 

 

Le 30 janvier 1903, Mgr LaRochque érige canoniquement la paroisse sous le vocable de Sainte-Agnès.

 

Lors de la fusion des deux villages, en 1907, on compte 1 163 habitants, soit 232 familles.

L'abbé Eugène-Édouard Choquette

Dès 1911, on envisage de construire l'église Les plans et les devis sont demandés aux architectes Arthur Godin de Montréal et Louis-Napoléon Audet de Sherbrooke. À l'été 1913, l'église se termine. Avant sa bénédiction, le curé Choquette se fait donner une magnifique verrière qui provient de l'église Immaculée-Conception de Londres, une oeuvre d'un dénommé Hardman. Ci-dessous, vous pourrez comparer le vitrail de l'église Sainte-Agnès à gauche avec l'actuel vitrail de l'église Immaculée-Conception à droite. Vous pourrez constater que les deux vitraux ont exactement la même structure de construction, bien que les thèmes ne soient pas les mêmes.

Vitrail de l'église Sainte-Agnès acquis par l'abbé Choquette
de Londres en 1913.
Vitrail actuel de l'église Immaculate Conception de Londres qui a remplacé celui enlevé en 1912.

Le bénédiction solennelle de l'église et du carillon de cinq cloches par Mgr Stagni, délégué apostolique du pape, assisté de Mgr Paul LaRocque et de Mgr Brunault, évêque de Nicolet, se déroule le 9 octobre 1913.

 

Le monument du Sacré-Coeur qui se dresse devant l'église est bénit le 22 octobre 1922. La fabrique achète un orgue Casavant, le plus considérable du diocèse, au coût de 12 000 $, en 1926.

 

L'hôpital Saint-Joseph de Mégantic est inauguré officiellement le 29 octobre 1944.

 

En 1958, d'importants travaux de rénovation se font à l'extérieur et à l'intérieur de l'église. Elle devient plus dénudée, car on enlève les décorations de style gothique, de même que la chaire et les abats-voix sculptés au couteau.

 

En 1980, l'intérieur de l'église est peint au complet car, depuis 1958, il était resté sur le plâtre.

 

Gilles Baril, prêtre. Livre : Une Église entre lacs et montagnes.

L'histoire se poursuit...

Avec la tragédie ferroviaire qui a frappé la ville de Lac-Mégantic en 2013, l'équipe pastorale et de nombreux bénévoles ont ouvert les portes de l'église Sainte-Agnès aussitôt que les autorités civiles et policières ont donné leur accord afin de permettre aux familles et aux gens de toute la région, ainsi qu'aux visiteurs de se recueillir pour prier et pour trouver du réconfort auprès des leurs et de Dieu. Les familles sont venues déposer des photos de leurs êtres chers ainsi que des fleurs et des objets qui leur appartenaient. Une messe commémorative en l'honneur des victimes a eu lieu de 27 juillet 2013.

 

En 2014, devant l'église Sainte-Agnès, a été installé un monument de granit représentant un livre sur lequel le nom des victimes sont gravés. Au cimetière de la ville, un ange a également été installé pour faire mémoire des victimes et en particulier, donner un lieu de recueillement en l'honneur de celles dont les restes n'ont toujours pas été identifiées.

La veille de Noël 2015 réservera un bien beau cadeau aux citoyens de la ville de Lac-Mégantic : le nouvel éclairage extérieur de l'église qui met en valeur la structure architecturale en général ainsi que ses détails.